fbpx
Slash, sur les réseaux

Sélections

3 albums de Joan Baez avant son concert au Montreux Jazz

Joan Baez se produira mercredi 3 juillet sur la scène du Stravinski – © Admat Horiz

Publié

le

L’icône folk se produira mercredi à Montreux, avec sa tournée d’adieu. Notre journaliste vous a sélectionné trois de ses albums à (ré)écouter avant son concert.

À l’occasion de sa tournée d’adieu «Fare Thee Well Tour», Joan Baez sera de retour au Montreux Jazz Festival ce mercredi. Cinquante ans après son mythique concert à Woodstock, la reine de la folk viendra chanter ses plus belles «protest songs» sur la scène du Stravinsky. L’occasion de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur et d’écouter ou réécouter trois albums phares de cette icône des années 60 et 70.

«Joan Baez» (Vanguard), 1960

Le premier opus de la chanteuse américaine n’a pas rencontré un succès immédiat, pourtant cet album est bel et bien l’un des plus importants de la discographie de Joan Baez, et peut-être même de toute l’histoire de la musique. Enregistré en quelques jours dans la salle de bal d’un hôtel new-yorkais, ce premier disque est essentiellement composé de vielles folk songs et d’anciennes chansons populaires. Avec des titres comme Donna Donna, Henry Martin ou encore Little Moses, Joan Baez délivre une folk plus pure que jamais. Seules une guitare et sa voix suffisent à nous bouleverser tout au long d’un album définitivement incontournable.


«Where Are You Now My Son ?» (A&M), 1973

Bien que méconnu, «Where Are You Now My Son ?» est l’un des albums les plus aboutis de Joan Baez. La face A a été enregistrée à Nashville, tandis que la B, composée d’une seule chanson de plus de vingt minutes, a, elle, été enregistrée à Hanoi, en pleine guerre du Vietnam.

L’album s’ouvre sur Only Heaven Knows, une chanson originale de Joan Baez, puis enchaîne très vite sur Less Than Song de Hoyt Axton, un titre sublime rappelant les premières interprétations de l’Américaine dans les années 60, avec des arrangements bien plus fournis qu’à l’époque. Arrive tout de suite A Young Gypsy, un autre guitare-voix à la mélodie enivrante, qui donne envie d’être écouté en boucle, encore et encore.

Where Are You Now My Son ? n’est pas vraiment une chanson à part entière. Occupant l’intégralité de la face B, ce titre est un étrange collage de plusieurs séquence. Mélangeant le son du quotidien en temps de confrontations armée à des passages de chansons, cette pièce de vingt-deux minutes est l’une des œuvres contre la guerre d’Indochine les plus marquantes.

Lire aussi :  Joan Baez s'attaque au « futur dictateur » Trump

«Whistle Down the Wind» (Proper), 2018

Mars 2018, au moment d’entamer son ultime tournée, Joan Baez sort le magnifique «Whistle Down The Wind», son premier album depuis presque une décennie. Enregistré en un peu plus d’une semaine  dans un studio hollywoodien, cet opus compte une dizaine de chansons, dont Be of Good Heart et I Wish The War Were All Over ; deux titres à écouter de toute urgence. Les arrangements sont eux d’une rare simplicité, dénués de toutes fioritures et si la voix n’est certes plus tout à fait aussi puissante qu’auparavant, le grain est lui encore plus bouleversant.


Joan Baez se produira à l’Auditorium Stravinski, dans le cadre du Montreux Jazz Festival, le 3 juillet 2019, à 20h00  www.montreuxjazzfestival.com.

Artistes

La carrière folle de Mark Hollis en 10 titres phares

Publié

le

On apprend ce lundi le décès de Mark Hollis, cofondateur du mythique groupe Talk Talk – © Rex

Mark Hollis, figure du groupe Talk Talk, est mort ce lundi à l’âge de 64 ans. Le chanteur britannique fut notamment l’interprète des chansons «It’s My Life» ou «Such a Shame», véritables tubes dans les années 1980. Retour sur son succès, en musique.

Mark Hollis, chanteur du groupe britannique Talk Talk, célèbre dans les années 1980, est mort à 64 ans, ont annoncé lundi plusieurs de ses proches sur les réseaux sociaux. «Je suis très choqué et attristé d’entendre que Mark Hollis est décédé», a indiqué l’ancien bassiste du groupe, Paul Webb, sur Facebook. «Musicalement c’était un génie, et c’était un honneur et un privilège d’avoir joué avec lui dans le groupe», a-t-il ajouté.

«Repose en paix, Mark Hollis», a aussi tweeté Anthony Costello, cousin par alliance du musicien. «Mari et père merveilleux. Homme fascinant, fidèle à ses principes. Avait pris sa retraite de la musique il y a 20 ans, mais restait une icône musicale indéfinissable», a-t-il ajouté. Sollicités par l’Agence France-Presse (AFP), des agents de Mark Hollis n’étaient pas joignables dans l’immédiat. La cause et le lieu de son décès n’ont pas encore été précisés.

Pionnier du «post-rock»

Lancé à Londres en 1981, le groupe Talk Talk s’était fait connaître au Royaume-Uni et en Europe avec ses tubes au son pop synthétisé comme It’s My Life et Such a Shame. Mais le groupe avait ensuite changé d’orientation avec son album «The Colour of Spring», sorti en 1986, caractérisé par une approche bien plus improvisée qui devait marquer le début du «post-rock». S’il a eu beaucoup d’influence, notamment sur Radiohead ou le groupe islandais Sigur Ros, la technique d’improvisation de Talk Talk rendait l’organisation de concerts difficile, et le groupe s’est séparé en 1991 après des tensions avec sa maison de disques.

Aux États-Unis, il a connu un léger regain de popularité en 2003, notamment après que le groupe californien No Doubt et sa chanteuse Gwen Stefani eurent repris It’s My Life. Hollis, disparu lundi, né le 4 janvier 1955 à Tottenham, avait lui disparu de la scène publique depuis 1998 et la sortie de son album solo, très intimiste, intitulé sobrement «Mark Hollis».

afp

Sélection musicale de Malick Touré-Reinhard.

Continuer la lecture

En 2018

Les 100 titres que l’on retiendra de 2018

Publié

le

2018 s’échappe définitivement dans quelques jours. Pour trouver la bande-son idéale de votre réveillon 2019, la rédaction de Slash vous a sélectionné les 100 morceaux qui ont marqué l’année presque écoulée.

De la classe naturelle de Fatoumata Diawara au R’n’B dansant de JTOTHEC, des inventions pop queer de Christine And The Queens au hip-hop coup de poing de Childish Gambino, de la chanson parfaite soufflée par Flavien Berger à l’indie-rock majestueux d’Emilie Zoé, purement subjective et totalement déclassée, la playlist de l’année 2018 se dévoile sous ces lignes.

Tracklist

  1. Maroon 5, Cardi B – Girls Like You
  2. Jain – Alright
  3. Inüit – We the People
  4. Fatoumata Diawara – Nterini
  5. Kirouac & Kodakludo, Papi – gentils vilains
  6. Jul – Poussette
  7. Kygo, Sandro Cavazza – Happy Now
  8. Robin Schulz, Erika Sirola – Speechless
  9. Thibault Cauvin – Cap Ferret – Flots de l’âme
  10. Ava Max – Sweet but Psycho
  11. Imagine Dragons – Bad Liar
  12. Rita Ora – Let You Love Me
  13. Rhys Lewis – Could’ve Been
  14. Lewis Capaldi – Grace
  15. James TW – Soldier
  16. KT Gorique – Kunta Kita
  17. Stress – Effacer
  18. Briston Maroney – Under My Skin
  19. Lilly – Sold
  20. Johnny Hallyday – J’en parlerai au diable
  21. Michael Brun & Shirazee – Soweto
  22. Blundetto, Cornell Campbell, Little Harry – Good Ol’ Days
  23. LyOsun – Raise Your Love
  24. Mariama – Raindrops
  25. Moka Boka Sourire
  26. Stella Mwangi – No Games
  27. Rezinsky – Mal poli
  28. Damso – Smog
  29. DeJ Loaf, Leon Bridges – Liberated
  30. Touré Kunda, Manu Dibango – Demaro
  31. Les Gordon – Flirting With June
  32. Gaëtan Roussel – Hope
  33. Shirazee – Make Wild
  34. JTOTHEC – Git You Sucka
  35. The Black Eyed Peas – RING THE ALARM pt. 1 pt. 2 pt. 3
  36. DjeuhDjoah & Lieutenant Nicholson – El Niño
  37. Anna Kova – Amour et Jalousie
  38. Emilie Zoé – 6 O’clock
  39. MHD – Bodyguard
  40. Lo & Leduc – 079
  41. Calvin Harris, Dua Lipa – One Kiss
  42. Eika – Intro
  43. Joey le Soldat, Newton Colours – WOTO
  44. Aya Nakamura – Djadja
  45. Gorillaz, Snoop Dogg, Jamie Principle – Hollywood
  46. Gaël Faure – Siffler
  47. Kany West, Lil Pump – I Love It
  48. Coming Soon – In Your Company
  49. Alpha Blondy, Fally Ipupa – Kanou
  50. U Roy – Dynamic Fashion Way
  51. Juicy – Count Our Fingers Twice
  52. The Allergies – Can’t Keep Working This Hard
  53. Ulysse from Mars – Double Check
  54. Christine and the Queens, Dâm-Funk, Dâm – Damn, dis-moi (-Funk)
  55. Caleon Fox – Semi Cinematic
  56. Minuit – Paris Tropical
  57. Lady Gaga & Bradley Cooper –  Shallow
  58. Michelle Blades – Ring
  59. Basada, Camden Cox – Good Vibes
  60. Alice on the roof – Malade
  61. Stromae – Défiler (Bande e de la capsule No. 5 Mosaert)
  62. MAGIC! – Motions
  63. Childish Gambino – This Is America
  64. The Revivalists – All My Friends
  65. One Lucky Sperm – In the Mood
  66. Marlowe – Honest Living
  67. LORENZO – Carton Rouge
  68. Bastian Baker – Stay
  69. Eminem – The Ringer
  70. Muse – Something Human
  71. Alain Bashung – Immortels
  72. Hozier, Mavis Staples – Nina Cried Power
  73. Omar Apollo, Teo Halm – Today
  74. Antonin – Ça fait du bien (Polo & Pan Remix)
  75. Ozadya & Danitsa, YTProd – No One
  76. Kamasi Washington – Street Fighter Mas
  77. Sophie Hunger – She Makes President
  78. Nicky Jam & J. Balvin – X
  79. Juice WRLD – Lucid Dreams
  80. XXXTENTACION – SAD!
  81. Orelsan, Damso – Rêves bizarres
  82. SHAED – Trampoline
  83. DJ Snake, Selena Gomez, Ozuna, Cardi B – Taki Taki
  84. lovelytheband – Broken
  85. Maître Gims, Vianney – La même
  86. Flavien Berger – Rétroglyphes
  87. Janelle Monáe – Make Me Feel
  88. Comme1Flocon – Salsa
  89. GASHI, French Montana, DJ Snake – Creep On Me
  90. ROSALIA – MALAMENTE (Cap.1: Augurio)
  91. Angèle, Roméo Elvis – Tout Oublier
  92. A$AP Rocky, Skepta – Praise the Lord (Da Shine)
  93. Jack White – Corporation
  94. Shawn Mendes – In My Blood
  95. Charlotte Gainsbourg – Bombs Away
  96. Drake – God’s Plan
  97. Arctic Monkeys – For out of Five
  98. twenty one pilots – My Blood
  99. Lomepal, Roméo Elvis – 1000˚C
  100. Ariana Grande – thank u, next
Continuer la lecture