fbpx
Sur les réseaux

Musique

Cycle Opérant rythme de ses sonorités électro la ville suisse construite à la gloire du temps

Publié

le

Formé en 2000, le collectif de musique électronique neuchâtelois Cycle Opérant continue de surprendre. Ses six membres, originaires de La Chaux-de-Fonds, ont inexorablement vieilli depuis les années 90, où, adolescents, ils découvraient la rave culture. Bien heureusement, ces derniers continuent de produire comme au premier jour. Pour preuve, leur dernier extended play (EP) diffusé sur la Toile au début du mois d’octobre.

«C’est un retour décomplexé à nos premières inspirations, confie Yann Gautschi, co-fondateur de Cycle Opérant, qui vient de fêter ses 40 ans. Notamment, la techno de Détroit.» Et c’est une réussite. Les six tracks de l’EP s’enchaînent dans un savant mélange de sonorités expérimentales, dance et bigarrées. « Ce n’est pas le premier projet du genre que nous sortons, mais les EP n’ont jamais été notre priorité, poursuit celui qui est animateur socioculturel à la ville. Notre idée de base était de travailler sur la musique électronique live. Ouais… On a toujours été beaucoup plus live act que Dj ». [Contrairement au Dj qui manie platines et disques vinyle, le liver ou live act utilise des instruments de musique électronique, ndlr]

Cycle Opérant a donc roulé sa bosse dans de nombreuses manifestations, à l’instar du festival romand de musique électronique et expérimentale Les Digitales. Depuis 2006, le collectif a d’ailleurs organisé dix étapes du rendez-vous, entre Neuchâtel et la Chaux-de-Fonds. Car oui, la culture électro existe aussi dans l’arc jurassien et dans les Montagnes neuchâteloises. « Concerts, clubs et festival (Case à Chocs, Espace noir, Bikini Test, Usine, Fri-son, For Noise, Festineuch, …). On a participé à pas mal d’événements qui s’adressaient aux convaincus, détaille le membre du collectif. Mais on a aussi collaboré avec plusieurs institutions qui nous ont permis de toucher un autre public : des musées, plusieurs compagnies de théâtre ou de danse contemporaine… ».

Dans le registre des projets qui détonnent, Cycle Opérant a fait d’un art particulier sa spécialité : mettre en musique des œuvres cinématographiques. Alors qu’un film est projeté sur une toile blanche, les artistes s’activent sur leurs machines et ordinateurs pour créer un vrai show audiovisuel. Le public, à chaque fois bluffé, en redemande. Comme lors de leur dernière performance yverdonnoise, à l’espace extérieur culturel La Dérivée, en juin dernier.

Vous l’aurez compris, le nouvel EP du collectif ne représente qu’une infime partie de ses productions. Et le groupe fondé il y a dix-huit ans n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. « On réfléchit déjà à nos prochains “cinéconcerts“, se réjouit Yann Gautschi. On fera aussi plusieurs performances le printemps prochain, comme un live stream [ndlr. une diffusion en temps réel d’une vidéo sur internet] qui mêlera sons et images mais rien n’est encore véritablement arrêté ».

Cycle Opérant est sur Facebook et a un site web.

Repérages

À voir : « PAIN », le nouveau clip paranormal de Fabe Gryphin

Publié

le

PAIN, deuxième single du dernier EP homonyme de l’artiste nyonnais Fabe Gryphin, s’offre aujourd’hui un clip rythmé, entre thriller do it yourself et film de science fiction.

Tourné dans une maison abandonnée, l’univers visuel du court-métrage évoque un face à face avec une douleur intérieure à laquelle l’artiste s’adresse comme à une force divine qui contrôle son destin.

Un clip haletant, imaginé par le vidéaste Michael Hartwell. Habitué à une approche « faite main » de la réalisation audiovisuelle, le réalisateur aime déformer les plans à la manière d’un collage surréaliste afin de créer des univers étranges et décalés, à l’image de ce nouveau clip à retrouver en tête d’article. 

« PAIN », le second EP de Fabe Gryphin, est à retrouver sur toutes les plates-formes de téléchargement légal.

Continuer la lecture

Repérages

À l’écoute : « Bâton vanille », le nouveau single velouté de Phanee de Pool

Publié

le

Le 1er juillet dernier, en interview dans nos colonnes, la chanteuse biennoise Phanee de Pool nous priait d’être patients quant à l’arrivée de ses nouveaux projets. Après quelque 5’000 albums vendus, 100 concerts donnés aux quatre coins de la Suisse, de la France, de la Belgique et de la Corée du Sud, la chanteuse au verbe aiguisé est de retour aujourd’hui avec la ponte de Bâton vanille, son nouveau single à la pop électro irrésistible.

Toujours armée de la veste d’officier dont elle seule à le secret, c’est ce samedi 1er décembre, lors de Chorus, la récente émission familiale de la RTS, que Phanee de Pool s’est décidée à dévoiler son nouveau « slap », mélange astucieux de slam et de rap. Avec son français malin et sa malice sympathique, la chanteuse détonne une nouvelle fois avec ce titre fameux que l’on vous invite à découvrir en tête d’article.

« Bâton vanille », son nouveau single, est à retrouver sur toutes les plates-formes de téléchargement légal.

Phanee de Pool sera en concert le 8 décembre à La Spirale de Fribourg, puis plusieurs dates en Suisse romande – www.phannedepool.com.

Continuer la lecture