fbpx
Slash, sur les réseaux

Musique

Cycle Opérant rythme de ses sonorités électro la ville suisse construite à la gloire du temps

Publié

le

Formé en 2000, le collectif de musique électronique neuchâtelois Cycle Opérant continue de surprendre. Ses six membres, originaires de La Chaux-de-Fonds, ont inexorablement vieilli depuis les années 90, où, adolescents, ils découvraient la rave culture. Bien heureusement, ces derniers continuent de produire comme au premier jour. Pour preuve, leur dernier extended play (EP) diffusé sur la Toile au début du mois d’octobre.

«C’est un retour décomplexé à nos premières inspirations, confie Yann Gautschi, co-fondateur de Cycle Opérant, qui vient de fêter ses 40 ans. Notamment, la techno de Détroit.» Et c’est une réussite. Les six tracks de l’EP s’enchaînent dans un savant mélange de sonorités expérimentales, dance et bigarrées. « Ce n’est pas le premier projet du genre que nous sortons, mais les EP n’ont jamais été notre priorité, poursuit celui qui est animateur socioculturel à la ville. Notre idée de base était de travailler sur la musique électronique live. Ouais… On a toujours été beaucoup plus live act que Dj ». [Contrairement au Dj qui manie platines et disques vinyle, le liver ou live act utilise des instruments de musique électronique, ndlr]

Cycle Opérant a donc roulé sa bosse dans de nombreuses manifestations, à l’instar du festival romand de musique électronique et expérimentale Les Digitales. Depuis 2006, le collectif a d’ailleurs organisé dix étapes du rendez-vous, entre Neuchâtel et la Chaux-de-Fonds. Car oui, la culture électro existe aussi dans l’arc jurassien et dans les Montagnes neuchâteloises. « Concerts, clubs et festival (Case à Chocs, Espace noir, Bikini Test, Usine, Fri-son, For Noise, Festineuch, …). On a participé à pas mal d’événements qui s’adressaient aux convaincus, détaille le membre du collectif. Mais on a aussi collaboré avec plusieurs institutions qui nous ont permis de toucher un autre public : des musées, plusieurs compagnies de théâtre ou de danse contemporaine… ».

Dans le registre des projets qui détonnent, Cycle Opérant a fait d’un art particulier sa spécialité : mettre en musique des œuvres cinématographiques. Alors qu’un film est projeté sur une toile blanche, les artistes s’activent sur leurs machines et ordinateurs pour créer un vrai show audiovisuel. Le public, à chaque fois bluffé, en redemande. Comme lors de leur dernière performance yverdonnoise, à l’espace extérieur culturel La Dérivée, en juin dernier.

Vous l’aurez compris, le nouvel EP du collectif ne représente qu’une infime partie de ses productions. Et le groupe fondé il y a dix-huit ans n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. « On réfléchit déjà à nos prochains “cinéconcerts“, se réjouit Yann Gautschi. On fera aussi plusieurs performances le printemps prochain, comme un live stream [ndlr. une diffusion en temps réel d’une vidéo sur internet] qui mêlera sons et images mais rien n’est encore véritablement arrêté ».

Cycle Opérant est sur Facebook et a un site web.

Playlist

Janvier 2019 : la playlist de la rédaction de Slash

Publié

le

M, Radiohead, Stephan Eicher, Ruth B. et de nombreux autres artistes dans cette playlist de janvier.

On se l’est souhaitée, chantée, hurlée, resouhaitée, chuchotée, la bonne année. En attendant, la Terre, elle, n’a point cessé de tourner. De la vache en bois d’Ueli Maurer à la disparition du compositeur français Michel Legrand, en passant par l’autoproclamation de Juan Guaidó à la tête du Venezuela ou encore la Grève du climat et ses 22 000 manifestants partout en Suisse, l’an neuf n’a pas attendu une minute pour enfiler ses gros chaussons.

Lire aussi :  Les plus belles compositions de Michel Legrand en dix films inoubliables

Et la musique, dans tout ça, comme à son habitude, s’est chargée de nous bercer dans les travers de la vie – les bonheurs aussi. À l’image de Logic et son single rap «Keanu Reeves», venu bousculer la Matrice, ou du retour solo, mais néanmoins funky, de M, avec Supercherie. Les Californiens de Half•alive, eux non plus, ne sont pas en reste, accompagnés de «Arrow» et son clip perché.

Du côté des sons militants, l’année s’ouvre avec «Roi», l’hymne coup-de-poing de Bilal Hassani, qui représentera fièrement les couleurs de la France, lors de l’Eurovision en mai prochain. Le chanteur britannique Robbie Williams est également de retour avec «Gold», un single tinté pop des années 1980, le tout saupoudré par de faux airs de David Bowie.

Dans le reste de notre playlist de janvier se bousculent notamment le hip-hop populaire de Ben’Do, la chanson française rythmée de Oré, le rock alternatif des Suisses de Yokko ou encore la pop délurée d’Alice Merton. Bref, de quoi vous sustenter dans la froideur de l’hiver.

Tracklist

  1. Logic – Keanu Reeves
  2. Labirinth – Don’t Fence Me In
  3. Ben’Do – Autre monde
  4. Mike Posner – How It’s Supposed to Be
  5. Ugo – Angel
  6. Shy Girls – This Is Your World
  7. M – Supercherie
  8. Oré – 1000g
  9. half•alive – arrow
  10. Mama Jefferson – Banana White House
  11. Kate Nash – Trash
  12. Bilal Hassani – Roi
  13. Maxo – Time
  14. Robbie Williams – Gold
  15. YOKKO – Thief
  16. Stephan Eicher & Traktorkestar – Étrange
  17. Backstreet Boys – Breath
  18. Frank Carter & The Rattlesnakes – Crowbar
  19. Mustard & Migos – Pure Water
  20. Future, Travis Scott – First Off
  21. Radiohead – Ill Wind
  22. Calvin Harris, Rag’n’Bone Man – Giant
  23. Ruth B. – Slow Fade
  24. Hozier – Almost (Sweet Music)
  25. Dean Lewis – 7 Minutes
  26. Balthazar – Fever
  27. Alice Merton – Learn To Live
  28. Kaaris – Aieaieouille
  29. Rudimental, Shungudzo, Protoje, Hak Baker – Toast to our Differences
  30. Dawn Richard – new breed

Playlist en tête d’article.

Continuer la lecture

Artistes

5 groupes suisses à découvrir ou redécouvrir

Publié

le

De g. à d. : Petit Navire, La Gale et Submaryne – Droits réservés

Le milieu musical suisse regorge de talents. Pour bien commencer cette année 2019, Slash vous fait découvrir ou redécouvrir cinq groupes ou artistes à écouter absolument. Un mélange de styles, du nouveau et du connu : un joli melting-pot rien que pour vos oreilles.

Giant Papaya

Le groupe lausannois Giant Papaya est formé par deux rappeurs ayant déjà travaillé individuellement (Big Friendly Giant et Grand Papa Tra). En anglais, ils balancent leur flow avec une petite touche groovy. Leur premier album en duo, «Juice», promet beaucoup !


Giant Papaya sera en concert le 19 janvier 2019 au «Week-end Rap & Trap III» du Nouveau Monde de Fribourg.

Petit Navire

Leur premier EP «Bali» a tout de même été signé sous le label de l’artiste belge Lost Frequencies, Found Frequencies. Le duo Petit Navire, composé de Gaston et Adam, se définit comme lausannois, ville de leur rencontre. Actuellement, les deux jeunes finissent une collaboration avec le producteur barcelonais Yall.

Submaryne

Rien qu’en écoutant le titre «Bali», on a l’impression de se retrouver sur une plage, en été, un cocktail à la main. Les sonorités estivales sont encore sublimées par la sublime voix de Submaryne, jeune chanteuse lausannoise. L’artiste a sorti en 2018 son premier album « Encore », dans lequel plusieurs reprises vous feront revisiter des classiques comme « Hit Sale » de Therapie Taxi ou « Junebug » de Robert Francis.

La Gale

Karine Guignard, alias La Gale, produit un rap engagé. La Lausannoise ose mélanger quelques sonorités rock ou orientales. Elle distille ses punchlines avec une aisance déconcertante.

Lire aussi :  Odeta.TV : quand la musique fait son cinéma

Director

Le groupe fribourgeois continue son ascension dans le monde du rock suisse. Formé par cinq potes (Hugo, Luca, Raphaël, Mattia et Blaise), Director jouera notamment aux Hivernales de Nyon et compte bien faire bouger le public avec son indie rock déroutant.


Director sera en concert le 9 février 2019 au Ned Club de Montreux, puis Le 28 février 2019 au festival Les Hivernales de Nyon.

Continuer la lecture